Les dieux tombés du ciel de Malamaire


Ce grand week-end territorial tant attendu s’annonçait plutôt difficile niveau météo mais heureusement cette dernière n’est pas toujours très précise en montagne et nous avons eu droit à du soleil et quelques nuages !

 

A peine les tentes montés, nous sommes accueilli par une multitudes d’anciens dieux, qui en volant trop près du trou de la couche d’ozone sont tombés sur terre !

Il nous faut les aider à retourner au ciel. Les 200 jeunes sont répartis en plusieurs équipes et partent glaner différentes boules d’énergies à travers différents stands afin de réparer un nuage magique qui devrait on l’espère permettre aux dieux de remonter dans les cieux.

 

Un temps spirituel avec un portrait chinois de Jésus suit et nous lançons ensuite les services et notamment la préparation du repas.

 

La veillée se fait par tranche d’âge : les scouts et guides (les bleus) chantent et dansent autour d’un grand feu, tandis que les louveteaux jeannettes (les oranges) découvre de fabuleux et anciens contes provençaux, toujours autour du feu 🙂 Les pionners caravelles avaient une veillée bien à eux et on ne sait pas trop ce qu’ils ont fait, surement un truc bien cool pour se remettre des services de la journée.

 

Le village louveteau se réveille le premier et c’est en pleine forme, malgré une nuit plutôt fraîche, que nous attaquons la journée : les dieux sont de retours ! Le nuage magique n’a pas vraiment fonctionné et nous devons cette fois reconstruire une voiture un peu spécial qui permettra aux dieux de rentrer chez eux. Les 16 équipes partent donc construire leur base dans tout Malamaire et s’affrontent ensuite dans de nombreux duels de chifoumi, bras de fer chinois et autres prises crocodiles. Mission accompli : le fabuleux bus des dieux surgit dans la plaine et tous s’y engouffrent aussitôt. Certains aurait vu Horus entrer la fenêtre et d’autres jurent avoir aperçu Zeus et quelques dieux non identifiés sur le toit !

 

Les tentes sont démontés en un rien de temps et l’après-midi est consacré à la relecture du week-end, à de nombreux chants lancés par un guitariste de feu et se termine par un remerciement général pour les organisateurs.

 

Retour mouvementé avec un remplissage des bus très optimisé et un pneu qui crève à 3 kilomètres de l’arrivée.

 

300 photos sont visibles sur flickr

Et on aperçoit quelques antibois dans le reportage de TF1 !